5a. Wenskaart Offerfeest
2005 Hindoe groep rond altaar
2005 Hindoe groep rond altaar
2005 Ohm teken
Concert 2011.2
Concert 2013 algemene repetitie Servische kerk.jpg
concert2010.la main tendue3.jpg
Davidsfonds.2.jpg
detail14
detail15
Detail16
Dialoogdag Lucerna 29 maart 2011 (2).jpg
Dialoogdag Lucerna 29 maart 2011.jpg
foto 25 maart 2010.jpg
Front5
front6.jpg
front7
front8
Jeugddag 11.11.2011.dialooggroep.1.jpg
Koran in moskee Genk.jpg
Lunch in Abrahamhuis.jpg
Marokkaans koor in protestantse kerk Interreligieus concert 2010.jpg
P6060013

Achoura (29 août)


Le terme est dérivé de ‘achara’, qui signifie ‘dix’ et correspond au dixième jour du mois de muharram, premier mois de l’année musulmane. De l’islam sunnite à l’islam chiite, en passant par le Maghreb, la journée dite Achoura est vécue différemment : commémoration, jeûne ou fête. Chaque tradition musulmane marque ce jour-là à sa propre façon.

Pour comprendre le sens d’Achoura, il faut remonter à l'an 622, lorsque Mohammed et ses disciples, ayant quitté La Mecque, arrivent à l'oasis de Médine. Une des trois tribus qui étaient installées dans l'oasis était juive, et le jour de l'arrivée de Mohammed cette tribu célébrait le Yom Kippour, jour du Grand Pardon. Ce jour-là, les Israélites observent un jeûne absolu et ne travaillent pas car ils demandent pardon à Dieu pour tous les péchés commis, à l'égard de Dieu et des autres, au cours de l'année écoulée. Mohammed conseille alors à ses compagnons de jeûner: "Dieu remet les péchés d'une année passée à quiconque jeûne le jour d'Achoura". Toutefois, deux ans plus tard, lorsque le mois du Ramadan est révélé, le jeûne de Achoura devient recommandé mais non obligatoire, à condition de jeûner deux jours - dont Achoura - pour se différencier du judaïsme.

Les Chi'ites accordent une extrême importance au jour de l’Achoura. C’est le jour de la commémoration de la mort de Hussein, petit-fils du Prophète. En Irak et en Iran,   ... 

Pour lire le texte entier, cliquez ici...



Terug naar overzicht