5a. Wenskaart Offerfeest
2005 Hindoe groep rond altaar
2005 Hindoe groep rond altaar
2005 Ohm teken
Concert 2011.2
Concert 2013 algemene repetitie Servische kerk.jpg
concert2010.la main tendue3.jpg
Davidsfonds.2.jpg
detail14
detail15
Detail16
Dialoogdag Lucerna 29 maart 2011 (2).jpg
Dialoogdag Lucerna 29 maart 2011.jpg
foto 25 maart 2010.jpg
Front5
front6.jpg
front7
front8
Jeugddag 11.11.2011.dialooggroep.1.jpg
Koran in moskee Genk.jpg
Lunch in Abrahamhuis.jpg
Marokkaans koor in protestantse kerk Interreligieus concert 2010.jpg
P6060013

Exaltation de la Croix (14 et 27 septembre)


L'exaltation de la Sainte-Croix est une fête chrétienne qui honore la croix du Christ. Cette fête existe chez les catholiques (14 sept.) et les orthodoxes (27 sept.). La liturgie a lieu le jour anniversaire de la consécration de la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem en 335. Aux siècles suivants, on y ajoutait la libération de la Vraie Croix des mains des Perses en 628. La fête est également liée à Sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin (272-337). Elle est connue pour avoir organisé la première restauration des lieux saints chrétiens de Jérusalem. Elle se rendit dans la ville de Jérusalem en 325 afin d'y retrouver les saintes reliques de la passion du Christ, donnant ainsi une impulsion importante aux pèlerinages en Terre Sainte et à l'aménagement des lieux. La découverte la plus importante d'Hélène est celle de la croix, sur le site du Saint-Sépulcre. Furent aussi retrouvés (d'après la tradition) les clous de la crucifixion.

Voici le récit de cette découverte, décrite par saint Ambroise : 

« Elle commença par visiter les Lieux saints ; l’Esprit lui souffla de chercher le bois de la croix. Elle s’approcha du Golgotha et dit : "Voici le lieu du combat ; où est la victoire ? Je cherche l’étendard du salut et ne le vois pas." Elle creuse donc le sol, en rejette au loin les décombres. Voici qu’elle trouve pêle-mêle trois gibets sur lesquels la ruine s’était abattue et que l’ennemi avait cachés. Mais le triomphe du Christ peut-il rester dans l’oubli ? Troublée, Hélène hésite, elle hésite comme une femme. Mue par l’Esprit-Saint, elle se rappelle alors que deux larrons furent crucifiés avec le Seigneur. Elle cherche donc la croix du milieu. Mais, peut-être, dans la chute, ont-elles été confondues et interverties. Elle revient à la lecture de l’Évangile et voit que la croix du milieu portait l’inscription ‘Jésus de Nazareth, Roi des Juifs’. Par là fut terminée la démonstration de la vérité et, grâce au titre, fut reconnue la croix du salut. » 

 Sainte Hélène et la croix de Jésus



Terug naar overzicht